3 Nov

Historique du Blackjack 21

Le blackjack, comme la roulette ou le poker, est un jeu chargé d’histoire. Il n’est évidemment pas obligatoire de la connaitre pour réussir à ce jeu ou pour élaborer une stratégie. Toutefois, il peut être intéressant d’aller faire un petit tour dans le passé pour savoir comment est né et a évolué le blackjack. Si vous voulez faire une pause entre deux parties de blackjack en ligne, lisez cet historique du jeu !

Les chercheurs qui s’intéressent aux jeux de casino ont souvent du mal à trouver des sources fiables qui attestent de l’origine exacte d’un jeu. Ils doivent aller fouiller dans la littérature et les témoignages d’époque pour trouver des traces des jeux, et reconstituer ensuite leur parcours. Dans le cas du blackjack, il n’y a pas de consensus, et beaucoup de légendes. Vous avez peut-être lu que l’histoire du blackjack remonterait à l’époque romaine : certains disent que les Romains jouaient à l’ancêtre du blackjack avec des blocs de bois sur lesquels étaient inscrits différents nombres. Mais tout cela n’est que conjecture : même s’il est vrai que les Romains étaient très friands de jeux d’argent, on n’a aucune preuve qu’ils aient inventé le grand-père du blackjack.

Ce qui est beaucoup plus sûr, c’est que le blackjack a pour ancêtre le 21, un jeu qui, selon les historiens, aurait des racines espagnoles. Le jeu fait sa première apparition dans la littérature chez Miguel de Cervantes, un féru de jeu. Dans sa nouvelle Rinconète et Cortadillo, qui fait partie des Nouvelles exemplaires publiées en 1613, on croise des tricheurs qui sévissent à Séville et qui sont spécialisés dans le « veintiuna », ou « vingt-et-un » en français (source). Le veintiuna se jouait avec un jeu de cartes espagnol, ou baraja española. Cette mention du jeu dans l’œuvre de l’écrivain espagnol indique que l’on jouait au 21 en Castille au début du 17ème siècle.

En France, la première trace du 21, remonte à 1761. Le jeu était notamment très populaire à la cour française pendant le règne du roi Louis XV (source). Peu après, le jeu arrive en Grande-Bretagne. Les premières règles du 21 ont été publiées en Grande-Bretagne, sous le nom de 21. Quand le jeu débarque aux États-Unis, au début du 19ème siècle, il suit dans un premier temps fidèlement les règles britanniques. En 1820, on jouait ainsi au 21 à La Nouvelle-Orléans, notamment grâce à Éléonore Dumont, une Française émigrée aux États-Unis et célèbre pour son talent de croupière.

Puis, le blackjack a évolué et a donné naissance à une variante américaine, baptisée blackjack. L’origine du nom « blackjack » est contestée. On lit souvent que le 21 est devenu blackjack dans les années 1930, quand l’état américain du Nevada a décidé de légaliser les jeux d’argent. Pour rendre le jeu de cartes plus attractif, certains casinos auraient offert un bonus spécial aux joueurs : lorsqu’ils avaient une main contenant un as de pique et un des deux valets noirs (de pique ou de trèfle), ils pouvaient multiplier leur mise par 10. C’est de là que viendrait le nom de blackjack, ou « valet noir ».

Toutefois, il semble que cette histoire n’est qu’une légende. Selon l’historien des jeux Thierry Depaulis, le nom « blackjack » ne serait pas né dans les casinos américains, mais dans les mines d’or canadiennes pendant la ruée vers l’or du Klondike, qui a attiré 100 000 prospecteurs dans le Yukon. Il serait inspiré par le minéral sphalérite, formé de cristaux de sulfure de zinc, que l’on trouvait souvent à proximité des dépôts d’or ou d’argent, et était surnommé blackjack par les mineurs. Les chercheurs d’or passaient beaucoup de temps à jouer aux cartes, et aimaient tout particulièrement le 21. Ils auraient associé le minéral, signe de bonne nouvelle, à la meilleure main du jeu, composée d’un as et d’une carte de dix points.

La suite de l’histoire, on la connait mieux : avec le poker et la roulette, le blackjack devient une des stars des casinos du Nevada. Il part ensuite à la conquête des casinos d’Amérique du Nord et du monde entier. À la fin des années 1990, quand les premiers casinos en ligne sont apparus, le blackjack était tout naturellement au menu. Plusieurs nouvelles variantes de blackjack virtuel ont vu le jour, et le blackjack se démocratise : il passionne des internautes qui n’ont jamais mis les pieds dans un casino. Le prochain chapitre de l’histoire du blackjack commence avec la création des jeux avec croupiers en direct, qui allient des technologies de pointe et la convivialité des jeux traditionnels.

Longue et passionnante, l’histoire du blackjack montre comment un jeu joué à la cour de Louis XIV est devenu un incontournable des casinos. Même si de nombreux chapitres restent obscurs, ce qui est sûr, c’est que le 21, puis le blackjack, a toujours passionné les joueurs. Aujourd’hui accessible au plus grand nombre grâce aux casinos en ligne, le blackjack continue à exercer, sur internet et dans les casinos du monde entier, son pouvoir de fascination.

Sources :

The History of Blackjack, Crescent School of Gaming and Bartending.

https://crescent.edu/post/the-history-of-blackjack#:~:text=The%20origins%20of%20Blackjack%20is,were%20popular%20at%20that%20time.

Blackjack History, Wikipedia. https://en.wikipedia.org/wiki/Blackjack#History

History of Blackjack, The World of Playing Cards

https://www.wopc.co.uk/history-the-history-of-playing-cards/blackjack/blackjack

Depaulis, Thierry (2010). « Dawson’s Game: Blackjack and the Klondike, » in The Playing-Card, Journal of the International Playing-Card Society, Vol. 38, No. 4, ed. by Peter Endebrock, April–June 2010, 317 pages. Published by The International Playing-Card Society, ISSN 0305-2133.

 

 

Le Meilleur Site de Jeu Canadien

Jackpotcity.com  a été élu la meilleure destination de Jeu Canadienne par nos editeurs, et ceci pour la deuxième année consécutive ! Grande gamme de jeux offerts.

JackpotCity.com